Show newer

@AnnaBalade
Je ne connaissais pas cet auteur avant votre présentation de cette saga.
Pour autant je ne suis pas surpris du tout de ce que vous me dites là :
- un traitement sexiste ;
- qu'il travaille.

Tant les tensions dans son traitement du féminin et du masculin me semblent visibles : pensons par ex. aussi à la mère de Kaladin...

@herve_02
La "re-construction" dont je parle est celle opérée par les dominants féodaux/cléricaux à partir (en gros du XIIIè siècle) dans la distribution des rapports homme/femme.

Pour le reste, c'est votre choix, votre perception de ce que vous pouvez ou non faire dans le collectif (entendu en général).
Mon avis là-dessus est superflu.

@rendaljoss @Latacas

@AnnaBalade
Oups...
Je ne peux pas ne pas mentionner l'arrivée de Navani. Très intéressant personnage aussi 💛
End/

@AnnaBalade
Du coup si j'avais une critique, un reproche à faire, c'est que je trouve que ce 1er tome est quand même très masculin (pour le dire avec des gants) et qu'alors qu'il y a ce que je perçois comme de l'or en barre en la personne de Jasnah et son rapport avec Shallan, on en reste surtout aux préoccupations des mecs. Dont certaines sont redondantes, répétitives et compréhensibles avec beaucoup moins de mots.
Que je sois clair : J'ai aimé ce 1er tome et enchaîne avec le 2nd.
3/

@AnnaBalade
Cette intellectuelle a des facettes multiples qui bien qu'apparaissant tranchées, saillantes, "rectilignes" sont en fait complexes, ambivalentes et tâtonnantes.
C'est vraiment dommage qu'elle ne soit pas plus exploitée dans le 1er tome.
Alors que le passé de Kaladin... entre nous j'ai trouvé qu'il y avait des longueurs. Et des trucs intéressants aussi mais bon on y passe du temps qui ne m'a pas paru toujours d'une grande pertinence et d'un grand intérêt.
2/

@AnnaBalade
Oui ce personnage est fascinant. Comme d'ailleurs (à mon goût) le rapport avec Shallan, vu ce qu'il s'est passé.
1/

@herve_02
C'est tout sauf de la pollution. Je ne connais rien sur la société des Amazones. Par contre je me permets de vous recommander la lecture du Silvia Federici "Caliban et la sorcière" dont l'art. ci-dessous en est une bonne présentation.
Qui touche à plein d'aspects importants de cette histoire longue de construction (en l'occurrence re-construction) des rapports de genre ici ⤵️
lundi.am/Caliban-et-la-sorcier

@rendaljoss @Latacas

@herve_02
Bonne question, dont je n'ai pas de réponse. Ou plutôt j'en ai des dizaines qui se cassent toujours la gueule.

Déjà essayer de sortir de l'appréhension paternaliste (et viriliste) de la sanction comme mode de régulation de "perturbation". Ce serait une base de démarrage, se débarrasser de ce régime de valeur ultra opprimant.

S'inspirer de cas de modèles sociaux qui pratiquent d'autres modes de régulation que ceux que nous connaissons (aussi) ?

@rendaljoss @Latacas

@herve_02
Partant à fond, pour l'option cherchons quelque chose d'autre, qui relève de la sanction (qui me semble et justifiée et donc, nécessaire dans leurs cas).

@rendaljoss @Latacas

@herve_02
Sur une forme de "règne par la peur", là aussi ce choix politique (ciblé à un cas très précis (les salopards) certes) me pose problème.
Mais je comprends ton approche qui se défend (dans ce cas particulier).

Mais quand un collectif emploie ce genre de méthode, on ne sait pas trop comment il peut en sortir.

@rendaljoss @Latacas

@herve_02
Sur l'inutilité de la peine de mort (et même sa totale nuisance en réalité) je suis d'accord.

Mais ce que tu prônes (dans le cas des salopards en question) et que je soutiens, en relève. Et ça me fait mal (et chier, dans cet ordre) car opter pour cette sentence est quelle que soit la personne "jugée" une horreur. Horreur qui si nous la pratiquons, nous rapproche de fait (et même si ce n'est que de très peu) de ces salopards.
1/

@rendaljoss @Latacas

@rendaljoss
Je n'avais pas trouver ton post initial aussi clair (erreur de ma lecture, de ton post, des deux ?).

Par contre je ne crois pas que la question relève de la com' ou à de la valorisation en général.

Je crois qu'il s'agit plutôt de changer la lecture que nous avons de ce que nous vivons.
Chose difficile.
Renverser le régime de valeur qui nous opprime. Par exemple l'idée répandue du besoin de verticalité comme mode d'organisation sociale...

@Latacas

@herve_02
Mon côté abolish Police/Justice devrait m'amener à ne pas approuver mais là... il y a certains salopards (avec leurs complices ici) dont je reconnais que de savoir que la collectivité a pris sur elle le douloureux travail de s'en débarrasser me paraît supportable (bien que très contrariant, ma conviction anti-peine de mort étant des plus ancrées en plus).

@rendaljoss @Latacas

@herve_02
Je comprends.
Je reformule à "notre" bénéfice entendu abstraitement (comme collectivité, comme quand on dit que la France intervient quelque part, alors que ce sont certaines de ses troupes et que tout le monde ne l'approuve pas et d'ailleurs n'en bénéficie pas directement.

Ta remarque est très justifiée oui.

@rendaljoss @Latacas

@herve_02
Arrêtons de piller les ressources des autres et travaillons ensemble afin que l'on en bénéficie avec honnêteté et tempérance me semble notoirement plus constructif pour elleux et pour nous.

@rendaljoss @Latacas

@herve_02
Mon pb est que ces "gvts corrompus" le sont souvent par nos entrefaites (pour le dire poliment) et à notre bénéfice bcp plus qu'aux leurs (d'ailleurs).
De plus la politique du "regime change" comme pratiquée jusqu'à maintenant, pour moi c'est NIET !
On connaît la chanson.
Arrêtons de foutre des dictatures un peu partout et soyons clairs avec celles qui existent sans notre aide me convient suffisamment.
1/
@rendaljoss @Latacas

@Latacas
Sachant que le loulous sont en entre de bonnes mains 😉

Show older
Mastodon

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!